Répondre à des besoins spécifiques

Prise en charge en hospitalisation, ambulatoire, consultations, plateaux techniques, imagerie médicale… L’Hôpital Forcilles offre une plate-forme de ressources médicales et médico-techniques de qualité à tous les praticiens exerçant à proximité ou dans les départements proches, ainsi qu’aux grands hôpitaux d’Ile-de-France.

Des réponses à des besoins de santé publique

L’établissement apporte une réponse à des besoins de notre temps. Il assure notamment la prise en charge des maladies respiratoires et du diabète, qui sont en progression, en Seine-et-Marne comme ailleurs. Comme la demande de prise en charge en soins palliatifs demeure également importante, la création de la première unité dédiée dans le département comble un manque. Et pour traiter le cancer, principale cause de mortalité en France, la radiothérapie de l’hôpital s’est équipée en technologie de dernière génération.

Une plate-forme de ressources médicales et techniques

L’Hôpital Forcilles offre une solution de diagnostic et de traitement, associant compétences spécialisées, qualité et accessibilité pour les patients.

Maladies digestives, diabétologie-endocrinologie, nutrition
- Plateau de diagnostic et de traitement médical des maladies digestives : consultations spécialisées, endoscopies digestives
- Consultations et bilans diagnostiques en diabétologie et nutrition
- Hospitalisation : oncologie et maladies digestives, troubles nutritionnels sévères, diabétologie
- Nutrition entérale à domicile

Maladies respiratoires : pneumologie et ORL
- Plateau de diagnostic et de traitement des maladies respiratoires : consultations spécialisées, fibroscopies
- Hospitalisation : oncologie générale et ORL, affections respiratoires sévères
- Unité de soins intensifs respiratoires : décompensations respiratoires, sevrage de ventilation, urgences de proximité

Traitement du cancer, accompagnement des patients
- Radiothérapie : traitement de toutes localisations cancéreuses
- Chimiothérapie en hôpital de jour
- Soins palliatifs : prise en charge de la fin de vie et des symptômes d’inconfort

Des soins de support de qualité

Complémentaires des traitements, les soins de support visent à améliorer la qualité de vie des patients. Ils les aident à supporter ou à dépasser les conséquences de la maladie, au niveau physique et psychique. Ils sont réalisés par des professionnels très compétents, qui sont mobilisés autant que cela est nécessaire, dans le cadre d’une prise en charge globale.

Prise en charge de la douleur
Préoccupation quotidienne des équipes soignantes, la lutte contre la douleur qu’elle soit une conséquence des traitements ou de l’évolution de la maladie, est coordonnée par le Comité de lutte contre la douleur (CLUD) de l’établissement. Chaque service est doté d’un référent douleur, qualifié pour accompagner les patients.

Soutien nutritionnel
Tous les patients de l’hôpital bénéficient de soins nutritionnels personnalisés en fonction de leurs besoins. En effet, lorsque l’état nutritionnel est correct, les patients supportent mieux les traitements, résistent mieux aux maladies infectieuses et se rétablissent plus rapidement.
Les diététiciens interviennent également dans la prise en charge de la dénutrition, le conseil  nutritionnel, l’adaptation de l’alimentation et la rééducation nutritionnelle, digestive ou métabolique.

Assistance psychologique
Certains patients peuvent ressentir le besoin d’un soutien psychologique tout au long de leur maladie, d’autres à des moments plus spécifiques. Les psychologues interviennent notamment en cas de dépression réactionnelle, de déni de la maladie ou de fragilité psychologique liée, par exemple, à la perte d’autonomie.

Accompagnement social
Les assistantes sociales accompagnent les patients qui rencontrent des difficultés dans leur vie quotidienne, en raison de leur maladie. Elles contribuent notamment à leur réinsertion sociale, familiale et professionnelle. Elles peuvent être sollicitées dès que l’état du patient s’est  suffisamment amélioré pour que la sortie d’hospitalisation soit envisagée, par exemple s’il est nécessaire de trouver un appartement thérapeutique ou de préparer un transfert vers un centre spécialisé.

Kinésithérapie
Les kinésithérapeutes de l’établissement interviennent de façon coordonnée et transversale avec les équipes soignantes et médicales des trois pôles d’activités.
- Pôle « oncologie et maladies des voies respiratoires» : kinésithérapie respiratoire dans sa globalité, avec comme spécificité la prise en charge des patients ventilés, la réhabilitation respiratoire, l’éducation thérapeutique pour les pathologies chroniques, une activité spécifique de rééducation oro-maxillo-faciale, ainsi que le drainage lymphatique pour les patients ORL.
- Pôle « maladies digestives, diabétologie et nutrition » : rééducation et réadaptation des pertes d’autonomie, réentrainement à l’effort pendant un cancer de patients déconditionnés en association avec les éducateurs sportifs, prise en charge des patients diabétiques ayant des neuropathies, des maux perforants plantaires, voire des amputations.
Les kinésithérapeutes interviennent aussi dans la prise en charge en soins palliatifs, surtout au niveau de la douleur, grâce au massage, massage réflexe, TENS, etc.
- Pôle « ambulatoire et plateaux techniques » : tests d’effort pratiqués en hôpital de jour de pneumologie.
L’évaluation du patient est faite par le kinésithérapeute qui décide, selon les besoins, d’une  prise en charge réalisée en salle de rééducation avec un plateau technique adapté ou dans la chambre d’hospitalisation.

Accompagnement sportif
En collaboration avec les kinésithérapeutes, et quelle que soit la pathologie des patients (obésité, diabète, BPCO, ORL, nutrition et cancer), les éducateurs sportifs participent à leur accompagnement en éducation thérapeutique, réentrainement à l’effort, renforcement musculaire préopératoire et postopératoire. Cet accompagnement est réalisé dans une salle de sport agréable et conviviale.

Socio-esthétique
La socio-esthéticienne cherche à redonner de la confiance aux personnes malades, en travaillant sur l’image corporelle. Elle réalise des soins du visage ou des mains, maquille, conseille des accessoires, par exemple pour cacher les stomies. Elle travaille en partenariat avec une coiffeuse pour les perruques. Son but est d’apprendre aux personnes, sinon à vivre avec leur maladie, du moins à faire avec, pour retourner chez eux et reprendre leur vie. Elle recentre la vision que la personne a d’elle-même sur ce qui va bien.

Réflexologie
Une réflexologue réalise des massages des pieds, plus précisément des zones « réflexe », en lien avec le reste du corps. Ces zones sont massées en fonction des pathologies. Cet accompagnement apporte au patient de la détente et beaucoup de bien-être.

Orthophonie
Les orthophonistes réalisent des rééducations vocales, en séances biquotidiennes individuelles ou collectives adaptées au niveau de voix de chaque patient.
Ils assurent également la prise en charge de la rééducation de la déglutition : tout d’abord individuelle puis, selon l’évolution, le patient sera admis en salle à manger orthophonique. Un plateau choisi en collaboration avec les diététiciens lui est alors servi sous la surveillance et les conseils des orthophonistes.

Autres prestations spécifiques

Education thérapeutique
A l’Hôpital Forcilles, pour les activités médicales dans lesquelles cela est possible, les patients sont accompagnés vers l’autonomisation et l’adaptation de leur comportement, afin qu’ils puissent prendre en charge eux-mêmes leur affection. Cela passe par la transmission de savoirs et de compétences de la part des professionnels :
- éducation thérapeutique en diabétologie
- éducation nutritionnelle
- éducation en stomathérapie

Rééducation
Des rééducations très spécifiques sont réalisées dans l’établissement :
- rééducation respiratoire
- rééducation nutritionnelle
- rééducation de la voix
- rééducation de la déglutition

Centrage de stomie
Des infirmiers stomathérapeutes, qui assurent la prise en charge des patients porteurs de stomies, réalisent aussi des repérages préopératoires des sites d’implantation de stomies, à la demande de médecins extérieurs à l’hôpital.

Rétrocessions pharmaceutiques
La pharmacie de l’Hôpital Forcilles est autorisée à délivrer aux patients externes qui en ont besoin des médicaments réservés à l’usage hospitalier, donc non disponibles dans les pharmacies de ville.
Horaires d’ouverture : de 8 h 30 à 17 h, du lundi au vendredi, et de 8 h 30 à 12 h 30 le samedi matin.
 

Pour en savoir plus

- Notre galerie de photos Album Les soins
- Présentation de ce que sont les soins de support sur le site Internet de l’Institut national du cancer (INCA)