La démarche qualité de l’Hôpital Forcilles

L’Hôpital Forcilles en Seine-et-Marne (77) est engagé dans une démarche continue d’amélioration de la qualité des soins et des pratiques professionnelles, qui passe par des actions de veille, un contrôle des risques, une surveillance de la satisfaction des usagers, des actions de formation, etc. A cette fin, un grand nombre de collaborateurs s’impliquent dans différents groupes de travail, coordonnés par une équipe dédiée. L’établissement, qui a obtenu de très bons résultats lors de sa dernière certification, tient non seulement à les maintenir, mais aussi à les améliorer. Revue des principaux moyens mis en œuvre.

Coordination Soins, Qualité et Risques

Pour atteindre une qualité de soins optimale au moindre risque, l’équipe Coordination Soins, Qualité et Risques de l’Hôpital Forcilles s’appuie sur différents groupes de travail, en particulier :
- la Cellule qualité et risques, une équipe pluriprofessionnelle qui se réunit toutes les trois semaines environ (pharmacien, médecin, cadre de santé, cadre de pôle, cadre de radiothérapie,  radiophysicien, médecin du département d’information médicale (DIM), responsable des relations avec les usagers et responsable de l’équipe opérationnelle hygiène (EOH)
- des correspondants qualité et risques, experts dans un domaine, tel que l’hémovigilance ou l’identitovigilance, qui participent aux réunions de la Cellule qualité et risques quand elles portent sur leur axe de travail

L’équipe Coordination Soins, Qualité et Risques pilote ou participe à différents comités et commissions de l’établissement.

Les principales instances leviers de la qualité

Comité de liaison alimentation et nutrition (CLAN)
Instance coordinatrice des questions d'alimentation et de nutrition dans l'établissement, le CLAN vise à améliorer la prise en charge dans ces deux domaines. Il se réunit trois fois par an.  

Le Comité de lutte contre la douleur (CLUD)
Instance de veille en matière de prise en charge de la douleur, le CLUD assure également des formations en interne pour les professionnels de soins. Il se réunit trois ou quatre fois par an.

Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN)
Il définit la politique en matière d’hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales.
Dans sa pratique, il s’appuie sur l’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) intégrée à la direction Qualité et Risques. Il se réunit trois ou quatre fois par an.

Commission de soins infirmiers, médico-techniques et nutritionnels
Cette commission, dont les membres sont élus par leurs pairs, comprend des représentants des cadres et des professions paramédicales de l’établissement, pour l’activité de jour comme pour celle de nuit. Elle s’intéresse à des questions très concrètes liées à l’harmonisation des pratiques et procédures de soins, en fonction des besoins de l’établissement.

Comité éthique
Il se réunit, d’une part, trois ou quatre fois par an pour travailler sur des thèmes spécifiques (par exemple, sur les droits et libertés des patients) et, d’autre part, entre ces rencontres, lorsqu’il est interpelé par des soignants pour obtenir un regard extérieur sur une situation particulière, difficile ou complexe.

Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC)
La CRUQPC veille au respect des droits des usagers, facilite leurs démarches, entend leurs griefs le cas échéant, et contribue à l'amélioration de la qualité de l'accueil des patients et de leurs proches.

Comités de retour d’expérience (CREX),
Un CREX est une méthode de gestion de la sécurité des soins basée sur une revue d’événements indésirables. Trois comités sont mis en place à l’Hôpital Forcilles, un pour la pharmacie, un pour la radiothérapie et un en endoscopie. Ils se réunissent tous les trois mois pour lancer des études de cas particuliers par des groupes de travail, puis pour faire le bilan des actions d’amélioration sur les sujets étudiés précédemment.

Cellule de coordination en cancérologie (3C).
Cette cellule fait le lien entre l’organisation interne de l’établissement et le réseau Opera auquel l’Hôpital Forcilles est rattaché dans le cadre de la coordination et de la continuité des soins, pour les patients atteints de pathologies cancéreuses et de maladies graves évolutives. Des échanges ont lieu tous les trois mois, notamment pour discuter avec des représentants d’autres établissements de la mise en œuvre des recommandations de l’INCA, des procédures pour les RCP (réunions de concertation pluridisciplinaires), etc.

Les outils clés au service de la qualité

Revues de mortalité et de morbidité (RMM)
Une RMM consiste à analyser collectivement certains cas de décès, ou complication ou évènement qui auraient pu causer un dommage au patient. Les RMM ont pour objectif la mise en œuvre et le suivi d'actions visant à améliorer la prise en charge des patients et la sécurité des soins. Deux RMM, l’une d’oncologie, l’autre regroupant l’unité de soins intensifs respiratoires, la pneumologie et l’anesthésie sont programmées à l’Hôpital Forcilles quatre fois par an.

Evaluation des pratiques professionnelles (EPP)
Des EPP ont été menées à l’Hôpital Forcilles sous forme d’auto-évaluation depuis la dernière certification de 2011, en attendant la prochaine, prévue en 2015. Il s’agit d’évaluer les pratiques en continu, pour les améliorer.

Parcours de soins
Le parcours de soins dans l’hôpital commence dès l’admission du patient. Puis différentes étapes s’enchaînent : transfert vers le plateau technique, prise en charge pour des examens ou des soins, retour dans le service, etc. Il est donc possible d’identifier par avance les points qui pourraient poser problème, potentiellement facteurs de risque ou de perte d’efficience. L’Hôpital Forcilles analyse ces parcours, pour gagner en coordination, efficacité, et améliorer de façon continue la qualité et la sécurité de la prise en charge.

Les questionnaires de sortie
A l’issue de leur séjour à l’Hôpital Forcilles, les patients ont l’occasion de donner leur appréciation sur de nombreux items, par exemple sur l’alimentation, le respect de l’intimité ou l’information relative aux examens. Ces questionnaires sont étudiés pour repérer ce qui pourrait être amélioré en termes de qualité d’accueil et de soins.

La mesure de la qualité par la Haute Autorité de Santé

Certification HAS
Pour la certification de mars 2012, 243 éléments d’appréciation sur 246 ont obtenu la cotation A, et 3 la cotation B. Toutes les thématiques du manuel de certification des établissement de santé de la Haute Autorité de Santé ayant obtenu un score supérieur à 90 % sont un point fort de l’établissement.
Les douze pratiques exigibles prioritaires ont atteint pratiquement 100 %.

Indicateurs de qualité HAS
Chaque année depuis 2008, l’établissement mesure différents indicateurs, identiques pour tous les établissements de santé, et mis au point par la Haute Autorité de Santé. Ces indicateurs ont été choisis pour leur fiabilité, leur reproductibilité et leur représentativité de la qualité au sein de l’établissement. Ils permettent d’identifier les voies d’amélioration de la qualité prioritaires. Pour la quasi-totalité des items, l’Hôpital Forcilles se situe largement au-dessus de la moyenne.

Pour en savoir plus

- Le site Internet de la Haute Autorité de Santé (HAS)